Description

Elle me dit que l’angoisse est descriptible, que je pourrais, « si je le voulais », la « coucher par écrit », le tout more psychologico.

La vérité, c’est que je suis tout le temps angoissé & allez vous faire foutre. Parce que ça fait longtemps, je crois, que je vous emmerde avec mes angoisses, & que je ne suis jamais je ne suis jamais arrivé à rien, & que ce vecteur, l’écriture, se prête très mal à ce genre de description.

Au fait, jeune bégueule, ne veux-tu pas me décrire, selon toute raison physique, un mal de dents, une migraine ou une névralgie?

Après quoi, on en reparlera…

« Et, au surplus, je te défends de revenir là-dessus. »